Partager cette page :

La Société d'Economie Mixte EnR

Entrer dans une démarche de transition, voire de révolution énergétique, nécessite aujourd'hui de s'engager pleinement dans la production d'énergies renouvelables de manière délocalisée sur les territoires.

Afin de porter cette ambition, le SDEEG vient de créer une Société d'Economie Mixte (SEM) dénommée "Gironde Energies". Celle-ci doit permettre au Syndicat de lancer des projets d'envergure, notamment autour du photovoltaïque.

Dans un premier temps, la SEM EnR se focalisera sur les projets photovoltaïques en toiture, au sol ou en autoconsommation collective et, progressivement, s’ouvrira sur les autres énergies renouvelables que sont les petites centrales hydroélectriques, l’éolien, le bois énergie, la géothermie ou le biogaz/biométhane.

Une étude de potentiel de production énergétique sur la Gironde a été lancée qui a permis d'identifier une trentaine de projets économiquement viables pour une production totale supérieurs à 10 mégawatts.

  • Consulter la carte des projets d'énergie renouvelables de la SEM

Dans un souci d'aménagement du territoire, la SEM "Gironde Energies" a pour projet de s'implanter équitablement sur le département en associant, dans toute la mesure du possible, d'autres entités territoriales ou opérateurs énergétiques à travers des sociétés de projets.

Le capital social de "Gironde Energies" est constitué à hauteur de 2 millions d'euros avec un apport majoritaire à hauteur de 1,2 millions d'euros de la part du SDEEG. La participation au capital, tant de la Caisse de Dépôts et Consignation, que de la Caisse d'Epargne, du Crédit Agricole ou encore d’Arkea, dimensionne "Gironde Energies" pour devenir un acteur incontournable de la transition énergétique.