Partager cette page :

Gaz Naturel Véhicule (GNV)

Le GNV et le bioGNV : Un carburant alternatif aux nombreux atouts !

Le réseau des stations GNV, c’est la combinaison d’une source d’énergie (le gaz naturel), de stations d’avitaillement et d’une gamme de véhicules proposés par les constructeurs. Il s’agit du même gaz naturel que celui utilisé pour se chauffer ou cuisiner mais valorisé en carburant.

Le potentiel d’utilisation de ce carburant en Gironde est important. Or, il n’existe aujourd’hui que 4 stations en activité. L’objectif affiché par la Région Nouvelle Aquitaine dans son schéma de déploiement est de passer à 9 stations en 2023 et 18 en 2035. La SEM Gironde Energies envisage d’investir dès 2020 dans des stations GNV notamment en lien avec les besoins du territoire : bennes à ordures ménagères, tracteurs, bus, car, camion, petits utilitaires. Pour toute question : contact@gironde-energies.fr

La Région ainsi que GRDF accompagnent au montage de projet et proposent des aides financières aux faiseurs de stations et aux collectivités, transporteurs... Lien

Des atouts économiques et environnementaux

Composé à 97 % de méthane et obtenu après épuration du biogaz, le BioGNV quant à lui est produit à partir des déchets organiques des territoires. Le biométhane est majoritairement produit par les unités de méthanisation. D'un point de vue technique, cela consiste à séquestrer du méthane (CH4) qui aurait dû être émis dans l’atmosphère pour le valoriser en BioGNV.

Un carburant économique : Le kilo de GNV est en moyenne 20% inférieur au litre de diesel et sa fiscalité est avantageuse (aides de la Région aux entreprises de transport pour convertir des flottes, dispositif de suramortissement, gel de la TICPE jusqu’en 2022…). Un propriétaire de flotte fera des économies sur toute la durée de vie de ses véhicules.

Impact environnemental : le GNV, c’est -95% de particules fines et – 50% de NOx pour une qualité de l’air améliorée. Et s’il est d’origine renouvelable, le BioGNV permet de baisser les émissions de Gaz à effet de serre de 80% par rapport au diesel. Ce cercle vertueux favorise l’économie circulaire et l’indépendance énergétique du territoire. Le développement de ce carburant aurait un vrai impact pour notre environnement puisque la conversion de seulement 5% du parc régional de véhicules professionnels ramènerait les émissions des Gaz à effet de Serre de la région à celles de 1994 !!

Une technologie mature : Les solutions d’approvisionnement sont aujourd’hui fiables et en constantes amélioration.

Les objectifs du SDEEG :

Pour développer la filière GNV et BIOGNV sur le territoire Girondin, le SDEEG avec l’appui de sa Société d'Economie Mixte Gironde Energies souhaite développer un réseau de station publique équilibré et cohérent sur le territoire.

Ce réseau vise à alimenter :
-    Les flottes poids lourds des entreprises viticoles, des travaux publics et du génie civil,
-    Les flottes poids lourds des transporteurs routiers
-    Les flottes de cars des entreprises Girondines
-    Les flottes de véhicules lourds des collectivités : bennes à ordures ménagères, bus et service de transport en commun
-    et les véhicules des particuliers lorsque l’électrique n’est pas adapté aux usages.